Recher­che

Astuce : Le Micro‑C recom­man­dé par Antho­ny Wil­liam est actu­el­le­ment proposé : 

Astuce : Le Micro‑C recom­man­dé par Antho­ny Wil­liam est actu­el­le­ment proposé : 

Comprendre la relation symptôme-poison

Que se pas­se-t-il réel­le­ment dans not­re corps lors­que nous som­mes con­fron­tés à des sym­ptô­mes de mala­dies chro­ni­ques ? Dans cet artic­le, vous en app­rend­rez davan­ta­ge sur la rela­ti­on ent­re les toxi­nes et les sym­ptô­mes de la maladie. 

Les sym­ptô­mes des mala­dies chro­ni­ques sont incroya­blem­ent frus­trants – et la gué­ri­son de ces sym­ptô­mes ne se pro­duit pas tou­jours aus­si rapi­de­ment que nous le sou­hai­ter­ions. Alors, que se pas­se-t-il réel­le­ment dans not­re corps lors­que nous som­mes con­fron­tés à des sym­ptô­mes de mala­dies chro­ni­ques ? Jetons un coup d’œil à la rela­ti­on ent­re sym­ptô­me et poison.

La relation entre symptôme et poison

Nous savons que les sym­ptô­mes des mala­dies chro­ni­ques sont cau­sés par une com­bi­nai­son d’exposition à un virus et à une toxine/poison. Si nous avons tous des virus et des toxines/poisons dans not­re corps, pour­quoi cer­tai­nes per­son­nes pré­sen­tent-elles des sym­ptô­mes de mala­die chro­ni­que et d’autres non ?

Il est important de recon­naît­re que chaque per­son­ne a une quan­ti­té dif­fé­ren­te de toxi­nes dans son corps. Si vous avez peu de toxi­nes, vous n’avez aucun sym­ptô­me. Même si les toxi­nes aug­men­tent, vous ne pré­sen­tez tou­jours aucun symptôme.

Quand les symptômes apparaissent-ils ?

Vous ne pré­sen­tez des sym­ptô­mes que lors­que vot­re alar­me hépa­tique se déclen­che. Lors­que vot­re foie est tel­lement rem­pli de poi­sons et de toxi­nes qu’il n’est plus capa­ble de les sto­cker en tou­te sécu­ri­té et de les éli­mi­ner effi­ca­ce­ment de vot­re corps.

À mesu­re que vos niveaux de toxi­nes con­ti­nuent d’augmenter, vous res­sen­ti­rez de plus en plus de sym­ptô­mes. Ces sym­ptô­mes per­met­tent à vot­re corps de vous aler­ter d’un pro­blè­me. Ils sont vot­re alar­me inté­ri­eu­re qui vous obli­ge à prê­ter atten­ti­on et à fai­re un changement.

Pourquoi mes symptômes ne disparaissent-ils pas immédiatement lorsque je commence à utiliser les informations MM ?

Lors­que vous appli­quez les infor­ma­ti­ons du Médi­um Médi­cal et com­men­cez la désin­to­xi­ca­ti­on et la gué­ri­son, vous ne res­sen­ti­rez pas néces­saire­ment un sou­la­ge­ment immé­di­at des sym­ptô­mes. Par­ce qu’au moment où vot­re corps com­mence à mon­trer des sym­ptô­mes, vous avez déjà des niveaux de toxines/poison très éle­vés. Pour sou­la­ger ces sym­ptô­mes, vous devez rédui­re suf­fi­sam­ment vos niveaux de toxi­nes pour que vot­re foie fon­c­tion­ne à nou­veau cor­rec­te­ment. Vous devez att­eind­re un point de vot­re gué­ri­son où vous avez com­men­cé à net­to­y­er vot­re foie de la surchar­ge de toxines.

Quand serai-je sans symptômes ?

Lors­que vous par­vi­end­rez enfin au point où vous éli­mi­ne­rez une par­tie de la char­ge toxi­que de vot­re foie, vous ver­rez vos sym­ptô­mes dis­pa­raît­re len­te­ment. Lors­que la con­cen­tra­ti­on du poi­son est suf­fi­sam­ment bas­se et que l’alarme hépa­tique ne se déclen­che plus, vous vous sen­ti­rez mieux.

Restez dans la connaissance que vous guérissez

Lors­que vous com­men­cez à appli­quer les infor­ma­ti­ons du MM, essayez de ne pas vous sen­tir frus­tré et de pen­ser que le net­to­ya­ge que vous fai­tes et le mode de vie sain ne fon­c­tion­nent pas. Cela fon­c­tion­ne, vous avez jus­te beau­coup de toxi­nes à désin­to­xi­quer. Au fil du temps, vous remar­que­rez une dimi­nu­tion des sym­ptô­mes, ce qui vous inci­te­ra à appro­fon­dir la détox.

Lors­que les pre­miers sym­ptô­mes dis­pa­raî­tront, vous vous sen­ti­rez moti­vé pour con­tin­uer. Vous pou­vez con­tin­uer à appro­fon­dir vot­re gué­ri­son même si vous ne res­sen­tez plus de sym­ptô­mes. Il n’y a pas de limi­te supé­ri­eu­re à la pro­fon­deur de vot­re gué­ri­son. Nous les trai­tons tous les jours Quat­re impi­toya­bles fai­re, et c’est pour­quoi il est si important de mener une vie de gué­ri­son, même si vous vous sen­tez sans symptômes.

Dois-je un jour arrêter la détox ?

Lors­que vous com­men­ce­rez à vous débar­ras­ser de vos sym­ptô­mes, vous vous sen­ti­rez bien. Mais tu veux y res­ter ? Ou vou­lez-vous guérir plus pro­fon­dé­ment ? Car une fois les sym­ptô­mes éli­mi­nés, que se pas­se-t-il si vous êtes expo­sé à davan­ta­ge de toxi­nes ? Cela déclen­che­ra à nou­veau des sym­ptô­mes et vous res­sen­ti­rez pro­ba­blem­ent une mon­tée d’adrénaline par­ce que vous vous sen­tez frus­tré que vos sym­ptô­mes aient refait sur­face. Plus vous con­s­acrez de temps à la gué­ri­son, moins vos sym­ptô­mes ris­quent de réap­pa­raît­re, même si vous êtes expo­sé à un stress toxi­que imprévu.

Beau­coup de gens, pen­dant leur gué­ri­son, se con­cent­rent sur le fait qu’ils ne s’amélioreront pas tout de suite. Ensuite, ils devi­en­nent émo­tifs et cela devi­ent per­son­nel, ce qui les fait souf­frir d’a­dré­na­line. Cet­te mon­tée d’a­dré­na­line la fait recu­ler enco­re plus.

Il est important que les gens com­pren­nent cela pro­fon­dé­ment – s’il vous plaît, ne le pre­nez pas si per­son­nel­le­ment lors­que vous gué­ris­sez. Ce n’est pas de vot­re fau­te si vous avez ce niveau de toxi­ci­té. C’est à vous de déci­der com­ment vous avan­cez dans vot­re atti­tu­de envers la guérison.

Si vous res­tez dans un état d’e­sprit de pro­grès et savez que vot­re corps gué­rit, si vous sui­vez les infor­ma­ti­ons et les pro­to­co­les du médi­um médi­cal Antho­ny Wil­liam, même si vous ne vous sen­tez pas sans sym­ptô­mes, vous évi­te­rez la mon­tée d’a­dré­na­line qui sur­vi­ent lors­que vous le fai­tes. Pre­nez le pro­ces­sus per­son­nel­le­ment. La gué­ri­son est per­son­nel­le, mais il exis­te un moy­en de s’en éloi­g­ner et de con­sidé­rer le pro­ces­sus de maniè­re objec­ti­ve. Si vous fai­tes cela, ce sera plus faci­le pour vous, vous vous débar­ras­se­rez du far­deau de la gué­ri­son et vous pour­rez exami­ner le pro­ces­sus de maniè­re plus ana­ly­tique. Vous com­pre­nez ce qui se pas­se réel­le­ment dans vot­re corps, sach­ant très bien que vot­re corps tra­vail­le pour vous guérir.

Source: Munee­za Ahmed

Tra­duc­tion alle­man­de: Sabi­ne Menzel

Impri­mer / PDF / Email

Version imprimable, PDF et e-mail

Partager/Envoyer/Épingler

Sabine Menzel
Sabi­ne Menzel 
Sabi­ne Men­zel s’in­té­res­se au thè­me de la san­té depuis plus de 13 ans. Il y a quat­re ans, alors qu’el­le cher­chait des répon­ses à ses pro­pres sym­ptô­mes chro­ni­ques, elle a décou­vert Antho­ny Wil­liam, avec qui elle se sent depuis très pro­che. Trans­mett­re ce savoir et accom­pa­gner les gens dans leur che­mi­ne­ment lui tient à cœur. 
Sup­p­lé­ments Vimergy

Les com­plé­ments nut­ri­ti­onnels recom­man­dés par Antho­ny Wil­liam sont dis­po­nibles chez les reven­deurs suivants :

Liv­res médi­um médicaux

Les liv­res d’An­tho­ny Wil­liam en un coup d’œil :

Cam­pa­gne d’épargne

Pres­se-agru­mes lent MM1500

Éco­no­mi­sez 10 % sur le slow jui­cer recom­man­dé par Antho­ny Wil­liam Code pro­mo : 10JUS DE CÉLERI

fr_FRFran­çais
Aller au con­tenu principal