Recher­che

Astuce : Le Micro‑C recom­man­dé par Antho­ny Wil­liam est actu­el­le­ment proposé : 

Astuce : Le Micro‑C recom­man­dé par Antho­ny Wil­liam est actu­el­le­ment proposé : 

Adrénaline et émotions

Nous tra­ver­sons tous par­fois des pha­ses émo­ti­on­nel­le­ment dif­fi­ci­les. L’adrénaline stockée dans le corps garan­tit que nous som­mes influen­cés pen­dant long­temps par ces émo­ti­ons. Résu­mé du Face­book Live d’An­tho­ny Wil­liam du 15 juin 2020 
Youtube

En char­geant la vidéo, vous accep­tez la poli­tique de con­fi­den­tia­li­té de You­Tube.
App­rend­re enco­re plus

Char­ger la vidéo

Chaque expé­ri­ence que nous vivons est sui­vie d’une libé­ra­ti­on d’adrénaline de nos glan­des sur­ré­na­les. Au total, il exis­te 56 types d’a­dré­na­line dif­fér­ents. D’une part, l’adrénaline nous don­ne la force dont nous avons beso­in pour sur­vi­v­re à cer­tai­nes situa­tions. En revan­che, cela a des effets néga­tifs sur not­re corps tant que nous n’apprenons pas à éli­mi­ner l’adrénaline. En effet, l’adrénaline dev­rait quit­ter not­re corps (via nos uri­nes) dès que l’événement déclen­cheur est pas­sé. Mais cer­ta­ins évé­ne­ments nous occup­ent sou­vent plus d’une journée. 

Par exemp­le, si vous décou­vrez que vot­re peti­te amie ou vot­re petit ami vous trom­pe depuis long­temps, vous ne vous en remett­rez pas en un jour. Au con­trai­re, l’adrénaline res­te dans vot­re corps très long­temps (peut-être même pour tou­jours). Des infor­ma­ti­ons sup­p­lé­men­tai­res sur l’événement sont stockées dans l’adrénaline libé­rée par nos glan­des sur­ré­na­les pen­dant cet­te péri­ode émo­ti­on­nel­le­ment dou­lou­reu­se. L’a­dré­na­line est stockée dans les cel­lu­les du corps avec les émo­ti­ons pro­vo­quées par le man­quement à la foi, ce qui à son tour a une influence sur not­re bien-être. À moins de don­ner au corps une chan­ce de se débar­ras­ser de l’adrénaline.

Exemples de déclencheurs d’adrénaline émotionnelle

  • On vous blâ­me pour quel­que cho­se que vous n’a­vez pas fait
  • Sépa­ra­ti­on du partenaire
  • Vous avez décou­vert que vot­re par­ten­aire vous trompe 
  • Abus de confiance
  • per­te d’u­ne personne
  • De nombreux aut­res déclen­cheurs (éga­le­ment plus discrets)…

Les aliments riches en graisses maintiennent l’adrénaline dans notre corps plus longtemps

Une char­ge d’adrénaline con­stam­ment éle­vée peut poser des pro­blè­mes pour not­re san­té. L’une des rai­sons pour les­quel­les l’adrénaline ne peut pas faci­le­ment quit­ter not­re corps est que nous man­ge­ons la mau­vai­se nour­ri­tu­re. Les ali­ments riches en matiè­res gras­ses sont par­ti­cu­liè­re­ment pro­blé­ma­ti­ques car ils peu­vent absor­ber l’a­dré­na­line. Les cel­lu­les grais­seu­ses se stock­ent ensuite dans not­re foie et à d’autres end­roits de not­re corps. 

Même si l’ap­pa­rence phy­si­que de cer­tai­nes per­son­nes ne laisse pas pen­ser qu’el­les ont beau­coup de cel­lu­les grais­seu­ses stockées, elles peu­vent quand même s’ac­cu­mu­ler dans cer­tai­nes zones, com­me le foie. Il est donc important de fai­re une pau­se de temps en temps avec les grais­ses radi­cal­es et de se débar­ras­ser des cel­lu­les grais­seu­ses stockées à l’ai­de d’un net­to­ya­ge. Nous man­ge­ons sou­vent pour sou­la­ger la dou­leur émo­ti­on­nel­le. Nous ne devri­ons pas en avoir hon­te, car il est natu­rel de res­sen­tir le beso­in de nour­ri­tu­re dans les moments dif­fi­ci­les. Not­re cer­ve­au et not­re corps ont beso­in de car­bu­rant pour res­ter fon­c­tion­nels dans une situa­ti­on aus­si éner­gi­vo­re. Cepen­dant, dans de tels moments, nous man­ge­ons géné­ra­le­ment des ali­ments qui empê­chent l’adrénaline de quit­ter not­re corps.

Protéger le cerveau avec la bonne alimentation

Cepen­dant, ne rien man­ger dans des situa­tions stres­san­tes ne dev­rait pas être la solu­ti­on, car même dans ce cas, de l’a­dré­na­line est enco­re stockée dans le corps. L’a­dré­na­line n’est pas stockée uni­quement lors­que des ali­ments riches en grais­ses ont été con­som­més. L’a­dré­na­line peut être stockée non seu­le­ment dans les cel­lu­les adi­peu­ses, mais aus­si dans tou­tes les cel­lu­les et orga­nes de not­re corps. Ce qui est cru­cial dans de tel­les situa­tions de cri­se, c’est l’ap­port en glu­co­se (par ex. fruits, Citrouilles, pata­tes) et con­som­mer des sels miné­raux (par exemp­le du jus de céle­ri) pour pro­té­ger nos cel­lu­les céré­bra­les et nos neurotransmetteurs.

Comment les émotions stockées nous affectent-elles ?

Sup­po­sons que vous ayez réus­si à lais­ser der­riè­re vous la péri­ode de cri­se au cours de laquel­le beau­coup d’adrénaline noci­ve s’est libé­rée. Peut-être avez-vous même retrou­vé vot­re petit ami ou vot­re peti­te amie. Mal­gré cela, l’adrénaline de cet­te péri­ode et d’autres moments dou­lou­reux res­te stockée dans les cel­lu­les de not­re corps. 

Cela se tra­duit par cer­ta­ins com­porte­ments et même lors­que vous ne ren­cont­rez aucun pro­blè­me, cer­ta­ins sen­ti­ments et émo­ti­ons sur­gis­sent. Dans cer­tai­nes situa­tions, cela peut vous ame­ner à vous com­porter d’une maniè­re à laquel­le vous n’étiez pas habi­tué aupa­ra­vant. Par­ce que tou­tes les expé­ri­en­ces dou­lou­reu­ses du pas­sé peu­vent vous rend­re plus insta­ble émo­ti­on­nel­le­ment, vous pour­riez réa­gir de maniè­re exces­si­ve dans cer­tai­nes situations.

Qu’est-ce qui nous attend lors d’un nettoyage émotionnel ? (Exemple : nettoyage des médicaments et des résidus de médicaments)

Le net­to­ya­ge émo­ti­on­nel varie d’une per­son­ne à l’autre car nous som­mes tous por­teurs de toxi­nes dif­fé­ren­tes. La plu­part des gens ont accu­mulé de nombreu­ses toxi­nes dans leur corps au cours de leur vie, com­me des rési­dus de dro­gues récréa­ti­ves et de médi­ca­ments. Ceux-ci sont géné­ra­le­ment pris en péri­ode de cri­se psy­cho­lo­gi­que ou phy­si­que, lors­que les glan­des sur­ré­na­les doi­vent de tou­te façon libé­rer beau­coup d’a­dré­na­line. La pri­se de médi­ca­ments ou de médi­ca­ments sup­p­lé­men­tai­res exer­ce une pres­si­on enco­re plus gran­de sur le corps. Par exemp­le, lors­que nous pre­nons des médi­ca­ments cont­re l’anxié­té com­me les ben­zo­dia­zé­pi­nes ou d’au­t­res types de médi­ca­ments ou de dro­gues récréa­ti­ves à la suite, par exemp­le, d’u­ne rup­tu­re, l’a­dré­na­line est stockée dans les cel­lu­les avec le médi­ca­ment ou la dro­gue. Lors­que nous net­to­yons not­re corps, nos cel­lu­les libè­rent les médi­ca­ments et les dro­gues, com­bi­nés à l’an­ci­en­ne adré­na­line, dans la cir­cu­la­ti­on san­gui­ne. Cela peut fai­re appa­raît­re des émo­ti­ons tel­les que la tris­tesse, la dou­leur émo­ti­on­nel­le ou l’anxiété.

Modification du goût et de l’odorat pendant le nettoyage

À mesu­re que nous net­to­yons not­re corps des toxi­nes, les toxi­nes diss­ou­tes qui cir­cu­lent dans le sang peu­vent affec­ter not­re goût et not­re odo­rat. Il peut donc arri­ver que lors d’un ména­ge, le goût d’un bur­ger que vous avez pu man­ger dans un fast-food étant enfant revi­en­ne. Il s’a­git peut-être d’u­ne glace, d’un beig­net, d’un fromage, de bis­cuits ou de la fumée de ciga­ret­te qui rede­vi­ent sou­da­i­ne­ment per­cep­ti­ble. Ou bien il s’agit sim­ple­ment d’un goût fami­lier qui ne peut plus être attri­bué avec précision. 

Par­fois, il est piquant et putri­de, sem­bla­ble à l’ammoniac ou au souf­re, don­nant à vot­re hal­ei­ne une odeur de fromage vieil­li ou de vian­de pour­rie. Avec les chan­ge­ments dans les per­cep­ti­ons sens­ori­el­les, cer­ta­ins sen­ti­ments peu­vent refai­re sur­face. Vous remar­que­rez éga­le­ment que le goût d’un rai­sin, un pom­mes, un Bran­che de céle­ri ou une frai­se ne se pro­dui­ra pas car ces ali­ments ne sont pas toxi­ques. Les odeurs et les goûts peu­vent éga­le­ment être modi­fiés et aigu­i­sés par le net­to­ya­ge et l’é­li­mi­na­ti­on asso­ciée d’u­ne cer­taine quan­ti­té de toxines.

Changement dans le bien-être émotionnel

Vot­re bien-être émo­ti­on­nel peut éga­le­ment chan­ger. Cela ne veut pas dire que net­to­y­er le corps vous ren­dra plus émo­tif. Au con­trai­re, vous pour­riez deve­nir plus pro­té­gé et plus sta­ble émo­ti­on­nel­le­ment. Les vieil­les bles­su­res peu­vent cré­er un tel brouil­lard que nous ne réa­li­sons pas que nous com­met­tons tou­jours les mêmes err­eurs. Cepen­dant, une fois que les toxi­nes, tou­te l’adrénaline et tou­te la dou­leur enco­re pro­fon­de dans nos cel­lu­les auront quit­té not­re corps, il nous sera plus faci­le de fai­re face aux défis du moment plu­tôt que d’agir par peur et par désespoir. 

La puri­fi­ca­ti­on nous rend éga­le­ment plus sages. Nous nous sen­tons plus pro­té­gés et plus con­sci­ents des per­son­nes avec qui nous pas­sons not­re temps et en qui nous pou­vons avoir con­fi­ance. Nous deve­nons plus per­spi­caces, moins réac­tifs et plus atten­ti­fs. Une idée de qui nous som­mes vrai­ment peut désor­mais clai­re­ment émer­ger. Nous pou­vons enfin nous libé­rer des chaî­nes qui nous empê­chent de viv­re nos vies depuis tou­tes ces années. Tout cela est pos­si­ble lors­que nous débar­ras­sons nos cel­lu­les de tou­tes les toxi­nes, virus, bac­té­ries noci­ves et de tou­te l’adrénaline (avec les vieil­les émo­ti­ons piégées).

« Méditation au coucher du soleil » comme support supplémentaire

Les coups émo­ti­on­nels cau­sent des dom­mages à nos âmes. Ils peu­vent fai­re dis­pa­raît­re vot­re con­vic­tion de vain­cre la mala­die et de vous réta­b­lir. Prend­re con­sci­ence des couch­ers de sol­eil est un moy­en effi­cace de guérir de tels dégâts. Pre­nez quel­ques minu­tes vers la fin de la jour­née et admi­rez le couch­er du sol­eil. Vous n’a­vez pas beso­in de regar­der direc­te­ment le sol­eil (éga­le­ment pour pro­té­ger vos yeux). Même si vot­re vue sur le ciel est blo­quée (par exemp­le, si vous êtes à l’in­té­ri­eur d’un bâti­ment), vous pou­vez uti­li­ser cet­te médi­ta­ti­on en en pren­ant sim­ple­ment con­sci­ence au moment du couch­er du soleil.

Le couch­er du sol­eil peut don­ner l’im­pres­si­on de perd­re un bon ami, mais avec la pro­mes­se qu’il revi­en­dra demain. C’est pour­quoi cet exer­ci­ce pré­sen­te des avan­ta­ges si pro­fonds. Car con­trai­re­ment aux amis qui peu­vent nous quit­ter défi­ni­ti­ve­ment dans nos vies, le sol­eil se lève­ra à nou­veau le len­de­main matin. 

Lors­que le sol­eil appa­raît au-des­sus de l’ho­ri­zon le len­de­main, not­re corps s’est déjà adap­té au ryth­me de la terre et vous savez auto­ma­ti­quement que vot­re ami est de retour. Le sol­eil s’est levé chaque jour de vot­re vie et le res­te­ra pour le res­te de vot­re vie. Lors­que vous vous con­nec­te­rez à cet­te véri­té selon laquel­le le sol­eil ne vous lais­se­ra jamais tom­ber, vot­re âme retrou­ve­ra davan­ta­ge de confiance.

Ce résu­mé est basé sur cela Face­book Live d’An­tho­ny Wil­liam le 15 juin 2020.

Résu­mé alle­mand de Mar­lon Hassheider

Impri­mer / PDF / Email

Version imprimable, PDF et e-mail

Partager/Envoyer/Épingler

Astrid Späth
Astrid Späth 
Astrid Späth a con­nu Antho­ny Wil­liam en 2019 et met depuis en œuvre ce style de vie avec ent­housi­as­me pour elle-même et sa famil­le. C’est un défi pour eux de maî­tri­ser les dif­fér­ents beso­ins et sou­haits des mem­bres de la famil­le en ter­mes culin­aires, ce qu’ils font de mieux en mieux à mesu­re que leurs con­nais­sances augmentent. 
Sup­p­lé­ments Vimergy

Les com­plé­ments nut­ri­ti­onnels recom­man­dés par Antho­ny Wil­liam sont dis­po­nibles chez les reven­deurs suivants :

Liv­res médi­um médicaux

Les liv­res d’An­tho­ny Wil­liam en un coup d’œil :

Cam­pa­gne d’épargne

Pres­se-agru­mes lent MM1500

Éco­no­mi­sez 10 % sur le slow jui­cer recom­man­dé par Antho­ny Wil­liam Code pro­mo : 10JUS DE CÉLERI

fr_FRFran­çais
Aller au con­tenu principal