Recher­che

Astuce : Le Micro‑C recom­man­dé par Antho­ny Wil­liam est actu­el­le­ment proposé : 

Astuce : Le Micro‑C recom­man­dé par Antho­ny Wil­liam est actu­el­le­ment proposé : 

Les germes dans l’alimentation selon Anthony William

Mal­gré leur peti­te tail­le, les pous­ses ont-elles des avan­ta­ges pour la san­té simi­lai­res à ceux des légu­mes adul­tes dans les­quels elles pour­rai­ent se déve­lo­p­per ? Qu’offrent les peti­tes cen­tra­les élec­tri­ques à part leur métho­de de cul­tu­re peu encombrante ? 
Germes sur fond brun rouille

Les ing­ré­di­ents des ger­mes et des micro­pous­ses sont riches en nut­ri­ments pré­cieux tels que la vit­ami­ne A, les vit­ami­nes B, les oli­go-élé­ments, les sub­s­tances végé­ta­les second­ai­res, les miné­raux et les com­po­sés phy­tochi­mi­ques. À cet égard, ils ne sont en aucun cas infé­ri­eurs à leurs homo­lo­gues végé­taux adul­tes. Cepen­dant, les légu­mes qui ont eu le temps et l’espace pour se déve­lo­p­per jusqu’à att­eind­re leur plei­ne tail­le néces­si­tent une puis­sance diges­ti­ve bien plus gran­de pour que l’organisme puis­se en extrai­re les mêmes nut­ri­ments. Par con­sé­quent, con­som­mer des ger­mes et des micro­pous­ses est un moy­en simp­le et puis­sant vers une meil­leu­re santé. 

Les germes comme constructeur de neurotransmetteurs

La teneur éle­vée en sels miné­raux des ger­mes per­met une meil­leu­re pro­duc­tion de neu­ro­trans­met­teurs dans le cer­ve­au. Ils four­nis­sent éga­le­ment au cer­ve­au des enzy­mes et des aci­des ami­nés, faci­li­tant ain­si la recon­s­truc­tion des neu­ro­nes. Étant don­né que les ger­mes peu­vent éga­le­ment extrai­re les métaux lourds du cer­ve­au, selon Antho­ny Wil­liam, ils sont éga­le­ment précieux. 

Selon Anthony William, quelles variétés conviennent particulièrement comme germes ? 

Les germes sont porteurs d’une quantité accrue de biotiques

Les ger­mes et les micro­pous­ses font éga­le­ment des cho­ses éton­nan­tes en se défen­dant cont­re les infec­tions et cont­re la crois­sance cel­lu­lai­re indé­si­ra­ble, com­me le can­cer. Antho­ny Wil­liam souli­gne que les ger­mes et les micro­pous­ses sont por­teurs de ce que l’on appel­le des « bio­ti­ques accrus », qui se déve­lo­p­pent dans la natu­re, ent­re aut­res, sur des ger­mes et des ger­mes fraîche­ment cultivés. 

Une quan­ti­té accrue de bio­ti­ques est abso­lu­ment néces­saire à la pro­duc­tion de vit­ami­ne B12 par l’or­ga­nis­me. Ils cré­ent une fan­tas­tique flo­re bac­té­ri­en­ne dans les intestins et sont la rai­son pour laquel­le les nut­ri­ments et les vit­ami­nes sont réel­le­ment absor­bés ou non puis mis à dis­po­si­ti­on du foie. Si ces bio­ti­ques accrus font défaut, le sys­tème diges­tif et le foie sont con­fron­tés à trop de para­si­tes et ne peu­vent pas rem­plir leurs véri­ta­bles tâches de maniè­re opti­ma­le. Ces bio­ti­ques accrus peu­vent être faci­le­ment four­nis par les germes.

Pour des con­seils de cul­tu­re plus pra­ti­ques, lisez éga­le­ment celui-ci Artic­les sur la cul­tu­re des ger­mes de luzer­ne.

Conseils pour l’utilisation pratique des germes

  • Pour des bien­faits nota­bles, il est bon d’en man­ger 100 g par jour. 
  • Quand tu fais pous­ser tes pro­pres pous­ses, puis ima­gi­nez-les com­me de petits ani­maux de com­pa­gnie : ils se nour­ris­sent aus­si de l’a­mi­tié et absor­bent l’é­ner­gie de ceux qui les entou­rent et tout ce qui se dit autour d’eux. Par con­sé­quent, essayez tou­jours d’approcher vos pous­ses avec joie. Par­lez-leur, encou­ra­gez-les et tou­ch­ez-leur la tête avec vos doigts lors­que vous les pas­sez. Cul­ti­ver vot­re pro­pre nour­ri­tu­re signi­fie que la nour­ri­tu­re répond à vos beso­ins indi­vi­du­els et adap­te vot­re ali­men­ta­ti­on pour vous offrir une nut­ri­ti­on opti­ma­le. Les ger­mes et les micro­pous­ses s’adaptent par­ti­cu­liè­re­ment bien à vos beso­ins spé­ci­fi­ques en matiè­re de san­té car ils sont très adaptogènes. 
  • Des ger­mes com­me le radis, le bro­co­li, le fenug­rec, chou fri­sé et les tour­ne­sols doi­vent être con­som­més à l’heu­re du déjeu­ner car ils sou­ti­en­nent vot­re éner­gie pen­dant la jour­née. Les ger­mes de hari­cots et de len­til­les doi­vent être con­som­més au dîner car ils cal­ment et déten­dent le sys­tème ner­veux le soir.
  • Vous pou­vez vapo­ri­ser quo­ti­di­en­ne­ment vos pous­ses avec un liqui­de mélan­gé à de l’eau. Miné­raux marins miné­ra­li­sez enco­re mieux pour que les pous­ses se char­gent de miné­raux lors de leur déve­lo­p­pe­ment pour le béné­fice de vot­re santé. 
  • Un jus à base de con­com­bres, de pous­ses de pois et de feuilles de tour­ne­sol peut, avec le temps, aug­men­ter la capa­ci­té d’u­ne per­son­ne à voir la nuit.

Vous pou­vez trou­ver des recom­man­da­ti­ons pour les pots à ger­mes, les tours à ger­mes et les grai­nes de ger­mi­na­ti­on sur Sélec­tion de ger­mes.

Résu­mé alle­mand : Astrid Späth 

Source: Milieu médi­cal

Impri­mer / PDF / Email

Version imprimable, PDF et e-mail

Partager/Envoyer/Épingler

Astrid Späth
Astrid Späth 
Astrid Späth a con­nu Antho­ny Wil­liam en 2019 et met depuis en œuvre ce style de vie avec ent­housi­as­me pour elle-même et sa famil­le. C’est un défi pour eux de maî­tri­ser les dif­fér­ents beso­ins et sou­haits des mem­bres de la famil­le en ter­mes culin­aires, ce qu’ils font de mieux en mieux à mesu­re que leurs con­nais­sances augmentent. 
Sup­p­lé­ments Vimergy

Les com­plé­ments nut­ri­ti­onnels recom­man­dés par Antho­ny Wil­liam sont dis­po­nibles chez les reven­deurs suivants :

Liv­res médi­um médicaux

Les liv­res d’An­tho­ny Wil­liam en un coup d’œil :

Cam­pa­gne d’épargne

Pres­se-agru­mes lent MM1500

Éco­no­mi­sez 10 % sur le slow jui­cer recom­man­dé par Antho­ny Wil­liam Code pro­mo : 10JUS DE CÉLERI

fr_FRFran­çais
Aller au con­tenu principal