Recher­che

Méga Jour­nées San­té : Jus­qu’au 24 avril 5 Remi­se % avec code pro­mo : HEALTH5

Méga Jour­nées San­té : Jus­qu’au 24 avril 5 Remi­se % avec code pro­mo : HEALTH5

Préférez-vous acheter des fruits et légumes bio ou conventionnels ?

Est-ce que je pré­fè­re ache­ter bio ou con­ven­ti­on­nel ? Qu’est-ce qu’il est pré­fé­ra­ble d’acheter bio et qu’est-ce qui est con­ven­ti­on­nel ? Quels ali­ments dois-je ache­ter bio si possible ? 

La ques­ti­on de tou­tes les ques­ti­ons : est-ce que j’ac­hè­te bio ou con­ven­ti­on­nel ? Qu’est-ce qu’il est pré­fé­ra­ble d’acheter bio et qu’est-ce qui est conventionnel ?

C’est pro­ba­blem­ent la ques­ti­on de tou­tes les ques­ti­ons que se posent de nombreu­ses per­son­nes lors­qu’il s’a­git de pas­ser à une ali­men­ta­ti­on plus sai­ne et de pré­ser­ver leur pro­pre san­té ou cel­le des aut­res : est-ce que j’ac­hè­te bio ou conventionnel ?

Fon­da­men­ta­le­ment, on peut dire que les ali­ments con­ven­ti­on­nels peu­vent con­te­nir moins de nut­ri­ments et être plus con­ta­mi­nés par des toxi­nes que les ali­ments biologiques.

Les légumes biologiques contiennent également des contaminants 

Je pen­se qu’il est important de savoir que les ali­ments bio­lo­gi­ques peu­vent aus­si être con­ta­mi­nés par des toxi­nes. D’u­ne part avec Les chem­trails du ciel, d’au­t­res toxi­nes envi­ron­ne­men­ta­les ou par ex. B. avec des pro­duits chi­mi­ques uti­les au « pro­ces­sus de pro­duc­tion ». Il se peut que cer­ta­ins four­nis­seurs ne soi­ent même pas obli­gés d’in­di­quer sur cer­ta­ins cer­ti­fi­cats avec quoi ils ont trai­té les ali­ments aut­re­fois pro­duits de maniè­re bio­lo­gi­que après la récol­te. De ce fait, ent­re aut­res, je lave autant que pos­si­ble tous les ali­ments, qu’ils soi­ent bio­lo­gi­ques ou con­ven­ti­on­nels, de la même maniè­re. A moins que je con­naisse exac­te­ment la récol­te, la liv­rai­son, etc. (agri­cul­teur du coin, arbres à l’é­tat sau­va­ge, nour­ri­tu­re de mon pro­pre jar­din) – au pro­fit de l’aug­men­ta­ti­on des pro­bio­ti­ques que l’on retrouve à la sur­face des ali­ments non lavés.

Ce que j’ai sou­vent enten­du, ce sont des décla­ra­ti­ons com­me : “Ne man­gez pas de céle­ri con­ven­ti­on­nel, vous vous empoi­son­ne­rez.”, “Les pom­mes de terre con­ven­ti­on­nel­les con­ti­en­nent des poi­sons car elles net­to­i­ent le sol et c’est pour­quoi les pom­mes de terre con­ven­ti­on­nel­les sont mau­vai­ses pour nous.”, “Les pom­mes de terre con­ven­ti­on­nel­les sont mau­vai­ses pour nous.” les toma­tes aggra­vent les sym­ptô­mes. “, et et et…

Not­re auteur pré­fé­ré affir­me que les ali­ments con­ven­ti­on­nels peu­vent être plus con­ta­mi­nés que cer­ta­ins ali­ments bio­lo­gi­ques. Cepen­dant, selon lui, les pro­prié­tés cura­ti­ves l’emportent sur les com­po­sants poten­ti­el­le­ment pathogènes.

À quoi ressemble la pratique pour ceux qui ont un budget serré ? 

Je vous le deman­de : que man­ge une mère céli­ba­tai­re avec deux enfants, en arrêt mala­die et qui a très peu d’ar­gent, si elle n’a pas les moy­ens d’a­che­ter des ali­ments bio­lo­gi­ques ? Ali­ments con­ven­ti­on­nels. Qu’est-ce que je man­ge, quel­qu’un qui sou­ti­ent sa fian­cée, qui tra­vail­le moins pour sa gué­ri­son (moins de stress) et pour aider les gens en tant que coach, qui a du mal à se per­mett­re de man­ger bio en rai­son de ses reve­nus plus fai­bles ? Ali­ments con­ven­ti­on­nels. Est-ce que cela nous fait guérir plus len­te­ment ? Est-ce que nous deve­nons plus malades à cau­se de cela ?

Il y a un bon an et demi, j’a­vais tel­lement d’ar­gent que je dépen­sais envi­ron 400 € par semaine en pro­duits bio de la meil­leu­re qua­li­té pour ma fian­cée et moi-même. Nous avons sui­vi un régime ali­men­tai­re très diver­si­fié, végé­ta­li­en et con­for­me. Néan­mo­ins, je me suis retrou­vé en arrêt mala­die pen­dant plus de six mois à cau­se d’un burn-out. J’ai app­ris : si je con­ti­nue à fai­re la même cho­se et à pen­ser à ce qui m’a ren­du mala­de, alors même le meil­leur régime ne m’ai­de­ra pas.

Je me sens tel­lement mieux en ce moment car j’ai réduit mes heu­res de tra­vail et je tra­vail­le con­tinuel­le­ment sur moi-même. Par­fois plus, par­fois moins. Jus­te 3 pas en avant et 2 pas en arriè­re. Je n’ai que du sirop d’é­ra­ble, Ché­ri, Con­com­bres et des flo­cons d’a­voi­ne bio­lo­gi­ques. Le res­te est con­ven­ti­on­nel et je me por­te mieux que jamais dans mon par­cours de guérison.

J’ai­me­rais vous débar­ras­ser de vot­re peur des ali­ments conventionnels.

Dans quel­le mesu­re une plus gran­de varié­té d’aliments peut-elle vous appor­ter davan­ta­ge de gué­ri­son ? Com­bien de gué­ri­son sup­p­lé­men­tai­re peu­vent vous appor­ter plus de temps lib­re et un porte­feuille plus léger ?

Le rôle de l’adrénaline

Savez-vous ce qui est bien plus toxi­que que n’importe quel­le par­ti­cu­le toxi­que pré­sen­te dans les ali­ments con­ven­ti­on­nels ? Adré­na­line – sub­s­tance la plus toxi­que sur cet­te planè­te, plus toxi­que que le mer­cu­re. L’a­dré­na­line est libé­rée, ent­re aut­res, par la dou­leur, le fait de res­ter trop long­temps sans man­ger ou par des pen­sées com­me la peur, la colè­re et la tristesse.

Si vous vou­lez être pru­dent avec vot­re ali­men­ta­ti­on, vous pou­vez décou­vr­ir sur Inter­net quels sont les ali­ments les plus contaminés.

Vous pou­vez laver vos ali­ments avec de l’eau tiè­de et un net­to­yant sans par­fum. liqui­de vais­sel­le bio­lo­gi­que utiliser.

Si pos­si­ble, essayez d’éviter les légu­mes-feuilles et les her­bes con­ven­ti­on­nels. S’il n’y a pas d’aut­re opti­on, fai­tes con­fi­ance à vot­re intuition.

Si vous le sou­hai­tez, vous pou­vez deman­der à l’an­ge de l’in­no­cui­té avant un repas de vous assurer que les sub­s­tances qu’il con­ti­ent ne vous nui­sent pas. L’an­ge de l’en­ri­chis­se­ment vous aide à enri­chir les nut­ri­ments con­te­nus dans les ali­ments d’u­ne maniè­re spé­ci­fi­quement adap­tée à vous, pour un suc­cès de gué­ri­son maxi­mal et une ali­men­ta­ti­on maxi­ma­le pour vous-même.

Nous avons créé une lis­te ici pour vot­re référence :

Aliments pouvant être achetés de manière conventionnelle

Aliments pouvant être achetés en qualité biologique

Pois (dus au génie génétique)

Si possible, achetez bio de qualité, mais les méthodes conventionnelles sont également possibles : 

  • Des frai­ses
  • Les légu­mes-feuilles com­me les salades et épi­nard
  • Mûres
  • Fram­bo­i­ses
  • pata­tes (il est pré­fé­ra­ble de pel­er conventionnellement)
  • rai­sins
  • Bien laver les bai­es et les raisins

Que fai­re si un ali­ment ne figu­re pas sur cet­te liste ?

S’il a une coque, vous pou­vez la laver puis reti­rer la coque.

Si vous ne par­ven­ez pas à reti­rer la coquil­le, lavez-la bien et deman­dez de l’aide aux anges si nécessaire.

Nous remer­ci­ons Mar­cel Utpa­tel pour cet article. 

Impri­mer / PDF / Email

Version imprimable, PDF et e-mail

Partager/Envoyer/Épingler

Photo de Astrid Späth
Astrid Späth 
Astrid Späth met en œuvre ce style de vie avec ent­housi­as­me pour elle-même et sa famil­le depuis 2019. C’est un défi pour eux de maî­tri­ser les dif­fér­ents beso­ins et sou­haits des mem­bres de la famil­le en ter­mes culin­aires, ce qu’ils font de mieux en mieux à mesu­re que leurs con­nais­sances augmentent. 
Jus de céleri mâle

Bul­le­tin

Tiens-toi à jour!

Inscri­vez-vous ici et rece­vez gra­tui­te­ment des recet­tes con­for­mes, des con­seils pra­ti­ques uti­les, des bons d’éparg­ne et de la motivation :

La par­ti­ci­pa­ti­on s’ef­fec­tue dans le cad­re de not­re Pro­tec­tion des données.
Bleu­ets sauvages

Éco­no­mi­sez 5 % sur les bleu­ets sau­va­ges du Cana­da avec le code pro­mo : SELLERIESAFT

Sup­p­lé­ments Vimergy

Les com­plé­ments nut­ri­ti­onnels recom­man­dés sont dis­po­nibles ici :

Recom­man­da­ti­ons de livres
Kasi­mir + Lieselotte

Éco­no­mi­sez 5 % sur des pro­duits con­for­mes com­me le Dul­se ou la gly­cé­ri­ne bio avec un bon d’achat : SELLERIESAFT

fr_FRFran­çais